Les échos
Presse - Radio - Web
 
Spectacles
Années folles - Années noires
Un Voyage en Hiver
Le Cabaret des Péchés

Compagnie Alto
Artistes
Concerts
Images/Audio
Contact 
Liens


      Spectacles.htmlAnnees_folles_-_annees_noires.htmlUn_Voyage_en_Hiver.htmlLe_Cabaret_des_Peches.htmlCie_Alto.htmlArtistes.htmlConcerts.htmlImages_Audio.htmlContact.htmlLiens.htmlhttp://next.liberation.fr/musique/2013/01/24/annees-folles-annees-noires-cabaret-en-clair-obscur_876609shapeimage_4_link_0shapeimage_4_link_1shapeimage_4_link_2shapeimage_4_link_3shapeimage_4_link_4shapeimage_4_link_5shapeimage_4_link_6shapeimage_4_link_7shapeimage_4_link_8shapeimage_4_link_9

Copyright Site Cie Alto 2008


« Ici tout est politique, ici tout est froufrou ! » Le message semble drôlement actuel : à la porte, sinistre morale, cruautés sociales et collets montés ! Ici, on vit. On aime. On pleure. On meurt aussi. Et on s’amuse…


…entre l’allemand et le français, le comique et le tragique, ils nous transportent dans la voluptueuse mélancolie de l’entre deux guerres. Quelque part entre le Bœuf sur le toit et l’Ange bleu. Deux endroits pas si différents, finalement.

Natacha Henry, Lesnouvellesnews.fr

Reportage

Radio France International

décembre 2011

durée : 5 min 47

On danse sur des airs de jazz, pendant que l'Europe s'enflamme en dessous et pourtant, c'est là que sont nés les airs les plus riches de notre histoire, ces chansons qui se sont transmises de rues en rues, et qui sont la mémoire chantante de cette période sombre et lumineuse.

   (Ils se renvoient les chansons avec des mimiques jouissives portées par un plaisir évident, ça bouge et danse, ça s'en va et ça revient, les mélodies, on les connait, ce qui rajoute au bonheur ..…

   C'est un très bel hommage (...) à cette période à la fois rayonnante de son avenir proche et en chute libre parce qu'en fin de cycle, que nous servent avec brio ce trio plein de talent, tout au long de cette comédie lyrique à qui l'on pourrait seulement reprocher d'être … trop courte !

Colette Rey, obiwi.fr

Un excellent spectacle… sobre et efficace… Ce sont les voix qui sont merveilleuses, deux très belles voix. C'est un spectacle qu'il faut absolument aller voir.

Yves Chevalier, Radio Fréquences Paris Plurielle


... impossible d’en qualifier le genre, mais c’est sublime : à la fois music hall et théâtre, jazz et comédie, burlesque et émouvant. Sur scène, seul le plaisir de jouer, de chanter, de danser, de partager, compte. Et c’est contagieux : le public est séduit. Dorli Lamar et Jacques Gomez constituent un duo chic et choc.


Oui, il y a de la folie et de la noirceur dans ce spectacle qui décrit mieux qu’un long discours ce que furent ces années folles et ces années noires. Un spectacle généreux, qu’il faut voir et écouter.

Mohammed Aïssaoui, journaliste Le Figaro

à propos d’Années folles - Années noires

Un cabaret imaginaire, planté dans une capitale d’Europe, Paris ou Berlin.... Quelle époque ! De Lili Marleen à Mon Légionnaire, la Garçonne ou Surabaya Johnny, tout y est ou presque, interprété avec une jubilation évidente par Dorli Lamar et Jacques Gomez, accompagnés au piano par Alexis Dubroca….. Un clair-obscur que traduisent bien divers extraits radiophoniques. Bel hommage.

25 janvier 2013 - A. Schwartzbrod, Libération

Article entier - pdf

Dorli Lamar dans l’émission «Deux sous de Scène»

26 juillet 2014

durée : 31 min 51

Un Cabaret tout feu, tout flamme qui soulève à travers un medley de chansons d’auteurs inoubliables, les âmes de Paris et Berlin, qui s’aimaient bien – faut-il s’en souvenir – pendant ces années folles, folles de liberté. Quel bonheur d’écouter les chansons de Brecht en allemand qui chevauchent entre autres des chansons de Trenet, Michel Emer, Bertet et même des chansons espagnoles moins connues d’Alonso et Valerio (la liste n'est pas exhaustive) !


Il faut voir et entendre Jacques Gomez chaussé d’escarpins jaunes qui sort véritablement de ses tripes cette magnifique chanson d’amour « Mon légionnaire »  d’Asso. On se laisse aussi volontiers envoûter  par la voix sensuelle de Dorli Lamar à travers les airs de chansons Brechtiennes interprétés au piano avec vivacité par Alexis Dubroca.


Un beau spectacle musical, dynamique, à ne pas manquer qui dose aussi bien l’émotion que l’esprit de la fête avec une mise en scène simple et fluide de Dominique Pasquet, portée par une foi d’artistes à toute épreuve. Un spectacle anti dépresseur par nature !

26 juillet 2014 - Evelyne Trân, Le Monde.fr

Article entier - pdf